Les Archives Départementales permettent de travailler efficacement en se déplaçant peu (au moins pour les habitants des préfectures !). On y trouve des tables décennales, les registres d’Etat Civil anciens, les dépôts des Notaires, de nombreuses Revues, Etudes et Livres de Généalogie en tout genre. Il est parfois assez compliqué de s’y retrouver, malgré l’aide des guides et du personnel, en général compréhensif. Avant de s’y rendre, il est conseillé de se renseigner par téléphone sur les horaires d’ouverture et surtout de bien préparer les recherches que l’on doit y effectuer.

Voici quelques indications pour vous aider à rendre votre visite aux Archives Départementales fructueuses pour votre généalogie.

A Nantes, pour des personnes nobles, ou tout du moins assez riches, consulter, à partir de sa liste alphabétique, le fonds FRESLON. Il s’agit d’un répertoire des actes de catholicité des paroisses de Loire-Atlantique (plus quelques autres) concernant les notables. Très efficace pour les recherches concernant ces familles. Merci de m’indiquer si des fonds équivalents peuvent se trouver dans d’autres départements.

On peut consulter aux A.D. quelques tables décennales (ce qui évite de les acheter). Procéder comme indiqué pour les tables décennales.

Les microfilms des anciens registres sont consultables de manières diverses selon les départements (libre accès, réservation, …). Si vous avez une date précise, parfait ; sinon, il faut lire toutes les pages avec un appareil qui grince souvent ! Si vous le pouvez, faites des photocopies directement à partir du microfilm ; certains appareils sont équipés pour, mais souvent pris d’assaut dès le matin ! Si vous ne pouvez pas faire de photocopie, copiez à la main ( !). Il faut noter qu’on peut demander l’envoi de certains microfilms d’un département vers un autre (lent, mais évite les déplacements).

Consulter les dispenses de consanguinité. Elles donnent parfois des généalogies sur quatre ou cinq générations.
Après avoir épuisé toutes ces possibilités, vous pouvez toujours lire les registres page après page pour retrouver les actes (Bon courage !).
Consulter les dépôts des Notaires. C’est en général le grand bazar, mais quand on a la chance de trouver un acte, on peut apprendre plein de choses.

Une fois rentré chez vous, reprendre la saisie au niveau remplir les fiches HEREDIS (voir le chapitre La Connaissance Personnelle).

Si vous avez du goût pour l’aventure et la France profonde, une patience inépuisable, beaucoup de temps devant vous et une bonne voiture, essayez de visiter les mairies !